Aller au contenu principal

Poule de réforme : le marché se complique encore

En poule de batterie, pas d’éclaircie la semaine dernière. Les volumes annoncés demeuraient très importants et même si les abattoirs affichaient un rythme soutenu, certains lots ne trouvaient pas preneurs. D’autant plus qu’avec les congés qui arrivent, il est compliqué de trouver la main-d’œuvre nécessaire pour le ramassage ou les conducteurs de camions. Dans ce contexte, la pression tarifaire restait de mise. En dehors de la Bretagne, certains éleveurs étaient dorénavant amenés à participer aux coûts de transport, qui ne sont plus couverts par les tarifs annoncés par les abattoirs. Ces derniers se montraient assez pessimistes puisque face à cette offre large, la demande est atone que ce soit à l’export ou vers l’industrie. En poule de reproduction, pas de changement.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…