Aller au contenu principal

Ports de Cornouaille : « Nous envisageons d’étendre la vente unique au poisson blanc »

Christophe Hamel, directeur des criées à la CCI métropolitaine Bretagne Ouest, © F. J.

Les Marchés Hebdo : Quand le nouveau contrat de délégation de service public est-il entré en vigueur sur les six criées de Cornouaille : celles de Douarnenez, Audierne, Saint-Guénolé Penmarc’h, Loctudy, le Guilvinec et Concarneau qui ont traité 39 189 tonnes de poissons pour 138,5 millions d’euros en 2017 ?

Christophe Hamel : En début d’année. À la CCI métropolitaine Bretagne Ouest, nous avons déjà l’expérience du pilotage de ces ports que nous gérions auparavant. Ce qui est nouveau dans le contrat de huit ans, signé avec le conseil départemental du Finistère, c’est la stratégie déployée. Elle consiste à harmoniser les tarifs portuaires et les services par type de pêche : petite pêche, pêche côtière, pêche hauturière.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Divers
Pays de la Loire : 130 millions d'euros pour l'agri-alimentaire

Le président du conseil régional, Bruno Retailleau, a présenté son plan…

Produits de la mer
Salm Invest cultive l’anchois et le saumon haut de gamme

La société belge séduit des distributeurs français sous sa marque Vendsyssel…

Produits de la mer
Avant sa transmission, JC David met le turbo

JC David veut doubler au plus vite sa production pour atteindre les 1 600…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Labeyrie relève le défi de la valeur pour les fêtes de fin d’année

La marque Labeyrie se dispose à renforcer ses positions à la fin de l’année dans les rayons…