Aller au contenu principal

Porcelet : rebond de l’indicateur de marge brute

© Réussir Archives

Porcelet : L’indicateur de marge brute des élevages naisseurs-engraisseurs, publié par l’Institut du porc (Ifip), s’est installé en mars à 1 142 € par truie par an. C’est près de 200 € de plus qu’un mois de plus tôt. Un rebond qui s’explique en premier lieu par l’augmentation de l’ordre de 6,7 % du prix du porc perçu par les éleveurs dans un contexte de coût alimentaire qui évolue peu depuis la fin de l’année 2016.

Le prix de l’aliment industriel pour porcs à l’engrais a toutefois rebondi d’un euro en février, à 229 €/t, dans le sillage des cours des matières premières. Une tendance qui pourrait se confirmer, les prévisions étant à des disponibilités mondiales plus limitées que prévue en blé, maïs et soja notamment.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Retour à l’équilibre confirmé pour les cours nord européens

Porc : Le marché européen du porc charcutier confirme son retour à l’équilibre…

Viandes
Nouvelle semaine de maintien des cours nord européens

Porc : Aucun grand changement de tendance la semaine dernière sur le marché…

Viandes
Porc : l’Allemagne renoue avec la fermeté

Porc : La référence allemande est repartie à la hausse mercredi, laissant à la…

Viandes
Porc : des prix européens plus élevés début 2017

Porc : L’Allemagne a revu sa cotation en hausse de 2 centimes mercredi, la…