Aller au contenu principal

Porc : la Chine perd un peu d’appétit

La Chine arriverait-elle à satiété ? C’est ce que laisse à penser le ralentissement des importations chinoises de viandes de porc ces derniers mois. Selon le Marché du porc breton (MPB), les exportations européennes ont reculé de 20,97 % en mars par rapport à 2016 à 113 330 t, quand les États-Unis ont vu leurs ventes s’affaisser de 14,2 % en avril à 30 016 t. Pour la France, la baisse a atteint 34 % en mars et 32 % au premier trimestre. Une tendance qui se serait affirmée ces dernières semaines, aux dires de la filière.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.