Aller au contenu principal

Ovins : progression en vue des exportations britanniques

Ovins : Selon les dernières prévisions de l’organisme AHDB, les exportations britanniques de viande ovine pourraient atteindre 97 300 tonnes équivalent carcasse (téc) en 2018, contre 94 200 téc en 2017. Elles pourraient continuer de grimper l’an prochain pour arriver à 100 600 téc, avant de se tasser à 98 000 téc en 2020. Cette progression des exportations, alors que les importations reculent — faute d’offres de la Nouvelle-Zélande pour qui il est plus rentable de vendre en Chine ou aux États-Unis — et que la production n’affiche pas une croissance équivalente, devrait se traduire par une baisse des disponibilités en viande pour la consommation nationale.

Seule ombre au tableau, qui limite la précision de ces estimations ; nul ne sait pour l’heure quelles seront les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, son principal client, une fois le Brexit complété.

Bovins : Sur les deux premiers mois de l’année, les importations européennes de viande bovine ont progressé de 15,2 % pour atteindre 57 474 téc. Les trois quarts des achats européens proviennent du Brésil (23 000 téc, +19 %), d’Uruguay (9 800 téc, -6 %) et d’Argentine (9 600 téc, +17 %), selon la Commission européenne.


En relation

Viandes
Bovins : nette hausse des exportations de l’UE en 2016

Bovins : Les exportations de viande bovine et d’animaux vifs de l’Union…

Viandes
Agneaux : hausse des exportations européennes

Ovins : Les cours des agneaux lourds se raffermissent en Europe, ils n’en…

Viandes
Stabilité des exportations européennes en volume

Bovins : Les exportations européennes de bovins ont atteint…

Viandes
Ovins : les exportations européennes se diversifient

Ovins : Après le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Espagne sont les…