Aller au contenu principal

Œufs : un marché toujours sans allant particulier

© CNPO

Industrie : Très peu d’échanges cette semaine encore en œufs tout venant destinés à l’industrie. En cause, des besoins industriels toujours timorés, faute d’activité réellement plus soutenue sur le marché des ovoproduits. À cela s’est ajoutée une offre étrangère toujours compétitive. Si un bas prix ne suffisait pas à convaincre les acheteurs à se couvrir auprès de pays où plane toujours un doute quant à la qualité sanitaire des marchandises, il n’en restait pas moins un argument de négociations commerciales. En parallèle, les disponibilités en France étaient larges mais tendaient à décroître peu à peu. Elles étaient majoritairement constituées d’œufs de fin de ponte et d’œufs calibrés. De quoi laisser les cours sous pression.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…