Aller au contenu principal

Œufs : rude concurrence et chute des prix

© SC

Calibré : Aucune amélioration de la demande française hier. Au contraire, le calme s’intensifiait et pourrait encore s’accentuer à court terme. Les deux fériés à venir laissaient les détaillants et grossistes prudents dans leurs achats, personne n’ayant de lisibilité quant à la fréquentation des points de vente ces prochains jours. Or, dans le même temps, la production ne ralentissait pas et les méventes successives se traduisaient par une offre toujours plus étoffée. À une concurrence entre opérateurs français chaque jour plus rude s’ajoutaient en outre des propositions à bas prix en provenance du nord de l’UE (Belgique, Pays-Bas). L’industrie communautaire ne pouvant pas tout absorber, la course à la baisse se poursuivait voire s’accélérait.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…