Aller au contenu principal

Œufs : la cage en perte de vitesse

Un peu moins de 414 millions d’œufs ont été vendus en hypers et supermarchés entre le 28 août et le 1er octobre, selon les relevés Iri, soit seulement 0,7 % de moins qu’un an plus tôt. Un maintien qui cache d’importantes disparités selon le mode de production considéré. Les œufs de poules en cage reculent beaucoup (-10,7 % à 199,3 millions d’œufs), tandis que l’alternatif confirme son dynamisme : +10,9 % pour le plein air (144,9 millions) et +11,1 % pour le bio (65,9 millions). Si le scandale estival de la fraude au fipronil a bien eu un effet sur le commerce des œufs de code 3, en accélérant le désintérêt des consommateurs, ce phénomène semble s’atténuer au fil des semaines.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : consommation décevante en octobre

Volaille : Le mois d’octobre n’a pas été porteur pour les viandes et…

Aviculture
Œufs : hausse des achats pour les calibres M et P

La consommation d’œuf en France se maintient fermement.

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…

Aviculture
Volaille : net rebond de la consommation apparente

Volaille : Calculée par bilan, la consommation française de volaille a…