Aller au contenu principal

Œufs : fin de semaine qui reste compliquée

© CNPO

Industrie : Le manque de tonus des marchés des œufs calibrés et tout venant a conduit les vendeurs à tenter de dégager le plus de volumes possible vers l’industrie pour limiter leurs stocks. Néanmoins, les acheteurs se disaient amplement approvisionnés, d’autant plus que le fonctionnement de leurs outils se montrait parfois perturbé par les jours fériés. Dans ce contexte, ils n’ont réalisé de nouveaux achats que sur des bases de prix toujours baissières. Quelques volumes ont par ailleurs trouvé preneur auprès d’acheteurs européens, notamment espagnols.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : changement d’ambiance avant le 14 juillet

Industrie : La demande des entreprises d’ovoproduits était…

Aviculture
Poule de réforme : le frais anime le marché

Avec l’annonce de températures plus hivernales dans les jours qui viennent, le commerce de la…

Aviculture
Œufs : la demande commence à avoir raison des prix

Globalement, le marché français restait déficitaire avant le week-end.

Aviculture
Poule de réforme : les volumes s’étoffent

Le marché de la poule de batterie s’est montré plus animé la semaine dernière.