Aller au contenu principal

Œufs : des centres très actifs, des grossistes à la peine

De plus en plus de grossistes limitaient leurs approvisionnements d’œufs calibrés avant le week-end, n’étant plus en mesure de supporter de nouvelles hausses tarifaires. En cause, des niveaux jugés bloquants par certains de leurs clients qui diminuaient leurs commandes. Difficile de dire s’ils préféraient moins se couvrir ou s’ils se tournaient vers d’autres fournisseurs, comme la grande distribution où les prix n’ont pas ou peu évolué. Il ne semblait pas en tout cas que cela soit un problème d’accalmie de la consommation ; les centres de conditionnement conservaient un rythme d’activité soutenu, qui se traduisait par des achats d’œufs tout venant toujours très dynamiques.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…