Aller au contenu principal

Œufs : changement d’ambiance avant le 14 juillet

© CNPO

Industrie : La demande des entreprises d’ovoproduits était régulière la semaine dernière et à des niveaux plutôt corrects à la veille du 14 juillet férié. Du côté de l’offre, la fin de la semaine 27 et au lendemain du week-end, une partie des vendeurs ont préféré écouler leurs méventes d’œufs tout venant destinés au conditionnement vers l’industrie plutôt que de voir leurs stocks progresser avant un jour chômé, quitte à accepter de nouvelles concessions tarifaires. Par la suite, le réveil du marché du conditionnement a limité les volumes disponibles et entraîné une stabilisation voire un rebond des tarifs. Les cours se sont ajustés dans une fourchette tarifaire resserrée.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Poule de réforme : le frais anime le marché

Avec l’annonce de températures plus hivernales dans les jours qui viennent, le commerce de la…

Aviculture
Œufs : la demande commence à avoir raison des prix

Globalement, le marché français restait déficitaire avant le week-end.

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…