Aller au contenu principal

Œufs calibrés : des stocks au plus bas dans les centres

Aucun changement de tendance sur le marché français de l’œuf vendredi. Les cours ont poursuivi leur progression, les mêmes causes entraînant les mêmes effets. Malgré l’envolée continue des tarifs, la demande des détaillants, des centres de conditionnement et surtout des industriels demeurait soutenue. La production ne présentant pas de signe de reprise, la concurrence à l’achat restait très vive en œufs tout venant. De plus en plus de centres avaient des difficultés à s’approvisionner à hauteur de leurs besoins et par conséquent à répondre aux demandes de tous leurs clients. Une partie continuait de puiser dans ses stocks, déjà faibles, quand d’autres commençaient à rationner leur clientèle, faute de disponibilités.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…