Aller au contenu principal

Œuf : un marché français plus calme qu’après le 1er mai

© CNPO

Œufs : Le calme était de mise hier en France. Malgré l’ouverture de la plupart des points de vente lundi, les réassorts étaient jugés limités, inférieurs à leur niveau de la semaine passée, que ce soit du côté des détaillants, de la grande distribution, des grossistes ou des centres de conditionnement. Or, les disponibilités en élevage étaient plus étoffées et supérieures à la demande. Déjà fournis avant le long week-end, les stocks ont progressé avec les retards d’enlèvement liés au 8 mai chômé, ce qui incite une partie de la filière à accepter des concessions de prix.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…