Aller au contenu principal

Œuf : l’interprofession dénonce l’acharnement du lobby vegan

Réagissant à la récente vidéo dans un élevage de poules pondeuses livrant Matines, le CNPO dénonce dans un communiqué « l’acharnement du lobby vegan contre la filière française des œufs », à travers l’ONG L214 « qui cherche à s’immiscer dans les débats de la loi EGA ». L’interprofession des œufs rappelle que la filière est déjà « engagée dans un ambitieux plan de transition volontaire », avec pour objectif d’ici 2022 qu’ « au moins 1 poule pondeuse sur 2 soit élevée dans un élevage alternatif à la cage aménagée ». « Il pourra s’agir d’élevages au sol, en plein air ou bio », précise le communiqué.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Grand Frais s’engage à ne plus vendre d’œufs de poules en cage

« L’entreprise Grand Frais, spécialisée dans les produits frais et l’…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Pour financer la transition écologique, d’Aucy s’engage avec Miimosa

A l’occasion du salon de l’agriculture, le groupe coopératif d’Aucy annonce un partenariat avec…

Volailles
Les députés veulent interdire les œufs de cage au 1er janvier 2022

Hier, la commission développement durable de l’Assemblée nationale a adopté un amendement…

Volailles
Investissements et diversification pour Loeuf

Filiale du groupe LDC et de la Coopérative agricole des Fermiers de loué (Cafel), Loeuf investit…