Aller au contenu principal

Œuf : l’alternatif ne soutient pas la consommation

© CNPO

Le rapide développement de la consommation française d’œufs alternatifs ne se traduit pas par une croissance du volume total d’œufs consommés dans l’Hexagone. Au contraire, il semblerait que le consommateur soit de plus en plus tenté d’acheter moins mais mieux au regard de ses convictions, le facteur prix apparaissant moins déterminant qu’auparavant. Un ressenti des opérateurs que tendent à confirmer les derniers relevés FranceAgriMer-Kantar Worldpanel. Selon ces derniers, les achats des ménages ont reculé de 4,4 % en cumul du 26 décembre au 19 mars par rapport à la même période un an plus tôt. Une baisse en grande partie liée au repli des volumes d’œufs de cage (-12,2 %), malgré un prix moyen d’achat en retrait de 0,8 % à seulement 13,90 €/100 œufs.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Baisse des ventes d’œufs en grandes et moyennes surfaces

Les ventes d’œufs en grandes et moyennes surfaces confirment leur déclin d’une année sur l’autre…

Aviculture
Volaille : consommation décevante en octobre

Volaille : Le mois d’octobre n’a pas été porteur pour les viandes et…

Aviculture
Œufs : hausse des achats pour les calibres M et P

La consommation d’œuf en France se maintient fermement.

Aviculture
Poulet : moins d’offres, moins de demande

Volaille : La consommation française de viande et préparations de poulet peine…