Aller au contenu principal

Œuf : aucun miracle en France, flambée aux États-Unis

Œufs : Le calme était de rigueur mardi en France. Détaillants et grossistes n’étaient pas aux achats. Or, l’offre apparaissait plus étoffée, en particulier en calibre M, entre retour de la production et lundi chômé synonyme de perturbations logistiques et retards d’enlèvement. Un déséquilibre qui laissait les cours sous pression. Beaucoup préféraient accepter des concessions tarifaires pour résorber leurs surplus afin de ne pas avoir à les diriger vers l’industrie, débouché bien moins rémunérateur actuellement. En tout venant pour le conditionnement, cours stables à baissiers selon le poids, la région et l’opérateur considérés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volailles : nouvelle baisse du coût de l’aliment

Volaille : En juin, selon l’Institut technique de l’…

Aviculture
Œufs : accélération des importations européennes

Œufs : Avec une production en forte baisse suite au scandale de la fraude au…

Aviculture
Œufs : encore lourd en France comme en Europe

Œufs : Le calme restait globalement de mise mardi sur le marché français de l’…

Aviculture
[Infographie] Volaille : concurrence accrue entre le Brésil et les États-Unis

Volaille : La production mondiale de poulet pourrait progresser de 2 % cette…