Aller au contenu principal

Nutrinoë brandit de nouveau le chiffon rouge de l’écotaxe

Le syndicat des fabricants d’aliments du bétail bretons Nutrinoë s’inquiète des propos récents de la ministre des Transports Elizabeth Borne en faveur « d’une taxe poids lourds sur l’ensemble des véhicules pour financer les infrastructures logistiques », a-t-il dit dans un communiqué, ce jeudi 5 avril. Pour Nutrinoë, c’est une ligne rouge à ne pas franchir. La renaissance de l’écotaxe « affecterait la compétitivité de nos filières agricoles régionales et donc des milliers d’emplois dans un contexte économique agricole d’ores et déjà difficile », souligne-t-il. Nutrinoë rassemble 17 entreprises exploitant 43 usines qui fabriquent 9 millions de tonnes d’aliments par an. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Les grossistes ne veulent pas être exclus des centres-villes

Par l’intermédiaire de la CGI, les grossistes proposent des solutions aux…

Réglementation
Une proposition de loi pour encadrer le transport du bétail

Le député divers gauche Philippe Noguès a déposé une proposition de loi…

Autres filières
Ecotaxe : les transporteurs voient rouge

La fédération nationale des transports routiers (FNTR) a réagi vivement mercredi 5 juillet aux…

Viandes
Transport des carcasses : nouvelle règlementation

Le travail initié par Culture Viande, conforté par l’Ifip, l’Anses et la DGAL sur la température…