Aller au contenu principal

« Nous sommes à 16 000 tonnes de potentiel » en noisettes

Les Marchés Hebdo : Où en êtes-vous de votre grand plan de développement ?

Jean-Luc Reigne : Notre plan vise à passer de 10 000 tonnes de potentiel de production à 30 000 tonnes en 2030-2035 avec un palier à 20 000 tonnes en 2020. Un timing lié au rythme de plantation de 350 hectares chaque année. Nous avons passé les deux premières années un peu en dessous des objectifs, mais depuis ces trois dernières années, nous sommes plutôt au-dessus de 500 hectares. Le nombre d’adhérents progresse sur un même rythme. Aujourd’hui, nous sommes à 5 500 hectares plantés dont 3 300 hectares déjà productifs. 2 000 hectares vont entrer en production dans les 5 ans. Nous sommes à 336 producteurs dont 30 nouveaux cette année.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Fruits et légumes
Soufflet vise le 100 % « made in France » dès 2018

Sans gluten, traçabilité des produits et surtout « origine France » : le…

Produits laitiers
Ingredia et Prospérité fermière prennent le virage du lait différencié

En avril, Ingredia et Prospérité fermière ont lancé Via Lacta, la première…

Fruits et légumes
Valprim a inauguré ses nouveaux locaux

Coopérative du groupe Rougeline, Valprim a inauguré le 8 juin dernier la…

Autres filières
Triskalia continue d’investir pour créer de la valeur

En 2016, Triskalia a réalisé un chiffre d’affaires de 1,883 milliard d’euros, contre 2,037…