Aller au contenu principal

« Nous attendons des mesures très concrètes par rapport au prix »

Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA. © DR

Les Marchés Hebdo : Quels sont selon vous les sujets prioritaires à aborder lors des états généraux de l’alimentation ?

Patrick Bénézit : Les sujets principaux pour les agriculteurs sont ceux du prix à la production et de la valeur produite dans les exploitations. Nous attendons de ces états généraux qu’ils débouchent rapidement sur des mesures très concrètes par rapport au prix. L’Observatoire des prix et des marges fait apparaître qu’aucune production ne couvre ses coûts de production. Des chiffres montrent que la moitié des agriculteurs en France dégagent moins de 450 euros par mois pour vivre. Cette situation met en péril l’agriculture française.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
La répartition de la valeur, priorité des états généraux

Les états généraux de l’alimentation débuteront « début juillet », sous le pilotage du…

Dossiers
#EG Alim : ambitions et mode d’emploi

« Les états généraux de l’alimentation reverront le partage de la valeur dans le modèle…

Dossiers
Une « vraie vision économique » espérée

Coop de France est convaincu que la question centrale de la rémunération des producteurs passe…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux de l'alimentation : Ce qu'il faut savoir

A deux jours du lancement officiel, le ministère de l’Agriculture a réuni la presse ce…