Aller au contenu principal

Néonicotinoïdes : clash au sein du gouvernement

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a déclaré lundi 26 juin vouloir revenir sur la législation interdisant, sauf dérogation, les insecticides de la famille des néonicotinoïdes à partir de septembre 2018, une position immédiatement contestée par son collègue de l'Environnement Nicolas Hulot. La législation française « n'est pas conforme avec le droit européen », a déclaré Stéphane Travert sur RMC/BFM TV, le ministre estimant que certains pesticides « n'ont pas de produit de substitution ». Une interprétation immédiatement contestée par Nicolas Hulot, qui, dans un tweet en réponse à ces propos, affirme que « les interdictions de néonicotinoïdes », notamment, « ne seront pas levées, les arbitrages ont été rendus en ce sens ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
L’Anses renvoie au gouvernement la responsabilité d’interdire le sufloxaflor

Le directeur général de l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) a justifié…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Qui fournira les indicateurs de coût de production ?

Le député Jean-Baptiste Moreau, rapporteur de la loi « Agriculture et Alimentation », estime que…

Réglementation
Trente propositions pour favoriser l’agroécologie

Commandé par le Premier ministre, un avis du Cese adopté le 23 novembre…

Autres filières
La loi Montagne est parue

Le journal officiel de ce jour publie la loi de modernisation, de développement et de protection…