Aller au contenu principal
Thumbnail
La filière navet confit tente de rajeunir sa cible

Faible en calories, très digeste, riche en fibres et en oligoéléments : le navet confit a tout pour plaire. Il mise sur ce type d’arguments et des recettes pour recruter de nouveaux consommateurs…

Thumbnail
Une abondance plus maîtrisable qu’en 2014

Après deux campagnes très bien équilibrées entre l’offre et la demande et des prix rémunérateurs, l’accroissement des surfaces de pommes de terre était prévisible.

Thumbnail
Fruits : un commerce assez satisfaisant

En noix, le déstockage se poursuit avec régularité et calme. En poires, l’activité est fluide et les produits sous IGP restent bien demandés. En pomme, le commerce se reporte sur les Golden.

Thumbnail
La Maison Ponthier rejoint le groupe Ariane

La Maison Ponthier, acteur spécialisé dans les purées et coulis de fruits, a rejoint ce début 2018 le pôle gastronomie du groupe Ariane, qui détient depuis 8 ans La Manufacture PCB Création.

Thumbnail
Commerce régulier pour les fruits de saison

Fruits : Le marché de la poire est équilibré, les offres se réduisant progressivement.

Thumbnail
Un commerce plutôt calme mais régulier

Fruits : Un rythme constant de sorties est enregistré en kiwi, auprès d’une clientèle fidélisée. Les cours sont bien valorisés. En pomme, l’offre de Gala continue de s’amoindrir…

Maître Prunille reprend Agri Condiments

Filiale de la coopérative France Prune, Maître Prunille (250 M€ de chiffre d’affaires), numéro un français et européen des fruits secs, vient de boucler le rachat d’Agri Condiments, grossiste…

Thumbnail
Petite fermeté en échalote, de meilleures ventes en oignons

Malgré une activité plus calme ces derniers jours, les cours de l’échalote bretonne ont légèrement renchéri, en répercussion à la petite reprise des ventes de la semaine 1.

Thumbnail
Un commerce plus dynamique en produits de saison

Légumes : Le commerce se montre globalement plus actif, depuis la reprise de début janvier.

Thumbnail
Pro Sain en quête de producteurs bio

Si l’on dit souvent que le marché permet d’obtenir une situation stable, le bio semble quelque peu déroger à la règle.