Aller au contenu principal

Manque de CO2 en Ecosse pour étourdir porcs et volailles

NFU Scotland, la branche écossaise du syndicat agricole britannique NFU, demande au secrétariat à l’Energie et à la Stratégie industrielle d’accorder la priorité aux abattoirs de volailles et de porc dans la distribution restreinte de CO2. Motif : ce gaz est le principal moyen d’étourdissement utilisé par les industriels. Or une coupure d’approvisionnement a contraint le plus important abatteur écossais de porcs à fermer son site de Brechin la semaine passée. Dans l’attente de l’arrivée de nouveaux navires gaziers, le président de NFU Scotland Andrew McCornick a écrit au secrétariat d’Etat Greg Clark pour lui signifier qu’une rupture d’approvisionnement en CO2 des abattoirs nuit au bien-être animal et aux éleveurs. 


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Bien-être des poulets : McDonald's demande des efforts

McDonald's a demandé vendredi 27 octobre à ses fournisseurs d'améliorer les conditions d'élevage…

Volailles
Un label bien-être animal chez Aldi en Allemagne

Depuis le 15 janvier 2018, Aldi Nord et Aldi Sud commercialisent dans certains magasins du sud…

Volailles
Les Etats-Unis vont donner leur avis sur le foie gras

La Cour suprême des Etats-Unis a officiellement demandé lundi 18 juin au gouvernement américain…

Volailles
2 Sisters Food Group supprime 350 emplois au Pays de Galles

Le britannique 2 Sisters Food Group a l’intention de déménager sa division conditionnement de…