Aller au contenu principal

L’UE continue de restreindre ses importations de volaille

© Pascal Le Douarin

Volaille : Selon Bruxelles, les importations européennes de viandes et préparations de volaille ont reculé de 9,3 % en cumul de janvier à juillet par rapport à la même période de 2016, pour n’atteindre que 491 469 tonnes équivalent carcasse (téc). L’explosion des achats à l’Ukraine (+79,9 % à 43 459 téc) et dans une moindre mesure à la Chine (+14,1 % à 11 181 téc) est loin de compenser le moindre recours aux autres fournisseurs. Mois après mois, l’Europe se détourne un peu plus du Brésil (-15,9 % à 252 666 téc), de la Thaïlande (-11,1 % à 160 676 téc) et du Chili (-30,8 % à 13 511 téc).

Œufs : Mardi en France, la production restait insuffisante pour répondre à des besoins soutenus, du fait d’une concurrence toujours vive entre les différents débouchés. Pourtant, la fin de mois n’a rien d’exceptionnel en terme consommation. Le calme est de mise, entraînant même un petit ralentissement des achats de certains grossistes dont la prudence est accentuée par les niveaux de prix atteints. Malgré cela le manque d’offre persiste — quand il ne s’affirme pas — et continue d’avoir raison de l’orientation des cours.

De quoi limiter l’attractivité de l’œuf communautaire sur la scène internationale. Selon Bruxelles, le cours moyen de l’œuf était de 137,83 €/100 kg en Europe à la mi-septembre, quand il n’était que de 126,80 €/100 kg au Brésil, de 117,28 €/100 kg aux États-Unis et de 91,68 €/100 kg en Inde.


En relation

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Aviculture
Œufs : peu évolutif au Nord, plus animé en Espagne

Œufs : Le calme restait de mise mardi en France.

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…