Aller au contenu principal

L’incertitude plane sur les négociations commerciales 2018

© DR

Malgré le bon esprit des discussions lors des états généraux de l’alimentation, l’industrie s’inquiète d’une « certaine schizophrénie sur le terrain », comme nous le confie un professionnel. Des acheteurs auraient annoncé à leurs clients « des négociations terribles », « une déflation », et prononceraient des phrases du type « ça va être sanglant » !

À quelques jours de l’envoi des négociations commerciales 2018, l’ambiance n’est pas forcément des plus sereines et les opérateurs de la filière attendent des éléments de sécurisation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
La distribution tisse sa toile dans l’industrie

Parce que l’accès à la matière première constitue un enjeu de plus en plus…

Dossiers
Comment et pourquoi valoriser sa responsabilité sociétale

De plus en plus demandée par la grande distribution, par les consommateurs ou par les pouvoirs…

Dossiers
Envolée du beurre : comment biscuitiers et boulangers s’en sortent

Une cotation du beurre à 6,80 euros le kilogramme en août 2017, c’est la réalité à laquelle les…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : l’Ania écrit à Macron, Leclerc le menace

A la veille de la prise de parole d’Emmanuel Macron, la tension est palpable dans la filière…