Aller au contenu principal

Les signes de qualité et d’origine doivent « continuer à se démarquer »

« L’Inao et les Siqo (signes officiels de qualité et d’origine, ndlr) se trouvent confrontés à plusieurs défis stratégiques. Les Siqo doivent continuer à se démarquer des produits standard, le double système de contrôle fondé sur des cahiers des charges rigoureux doit être certifié et leur protection juridique doit être l’objet d’une attention constante et renforcée », selon un rapport émis par le CGAAER, chargé d’établir un bilan du contrat d’objectifs et de performance 2014-2017 de l’Inao en vue de son renouvellement pour trois ans. « Les nombreux objectifs de ce contrat n’ont été que très partiellement atteints », juge le rapport d’évaluation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
34% d’anomalies sur l’utilisation des signes de qualité

L’enquête menée par la DGCCRF en 2014 et 2015 sur l’utilisation des signes de qualités européens…

Réglementation
DGCCRF : 34% d’anomalies dans les signes de qualité

L’enquête menée par la DGCCRF en 2014 et 2015 sur les signes de qualités européens (hors vins,…

Réglementation
Décret sur l’étiquetage et indications de l’origine

Le décret no 2016-1137 du 19 août 2016, qui rend obligatoire l’…

Réglementation
Passer à Iso 9001:2015, un guide pour les PME

Un groupe d’experts de l’Iso/TC 176 a conçu et vient de publier un guide…