Aller au contenu principal

Les leçons à tirer de la crise du fipronil

Le 29 août, la liste officielle des œufs et produits à base d’œufs dépassant la limite maximale de résidus (LMR) de 0,005 mg/kg de l’antiparasitaire fipronil semblait vouloir se stabiliser à deux lots d’œufs coquille, des lots d’œufs destinés à huit transformateurs, des stocks d’ovoproduits chez dix industriels ou traiteurs, d’autres stocks chez quarante grossistes et trente-deux références de produits finis pour la grande distribution.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Charcuterie-Traiteur
La filière du foie gras entame son ère post-influenza

L’éradication de l’influenza aviaire dans le canard du Sud-Ouest a été un mal…

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Volailles
Influenza : l’Efsa va mesurer l’efficacité de la biosécurité

À la demande de la Commission européenne, l’agence sanitaire européenne Efsa doit délivrer un…