Aller au contenu principal

Les grandes tendances se confirment

© Costie Pruilh / Réussir

En France comme dans le reste du monde, les grandes tendances se confirment : fermeté pour la matière grasse et pression sur les poudres. Les cours de la poudre de lait écrémé ont reculé de 15,5 % mardi sur Global Dairy Trade (GDT), et s’effritaient en France la semaine dernière et en Allemagne mercredi. Les stocks européens restent une source d’inquiétude. La poudre grasse perdait de son côté 150 €/t sur le marché français (cotation Atla) et 12,4 % sur GDT. Les exportateurs européens cherchent à écouler leurs stocks de poudre 26 % sur le marché mondial et se montrent agressifs pour concurrencer la Nouvelle-Zélande. Par ailleurs, Fonterra a revu à la hausse ses estimations de collecte pour la campagne en cours (qui se termine le 31 mai).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
Lait : rebond de la production mondiale

La production laitière des cinq plus grands bassins exportateurs (Argentine, Australie, Union…

Produits laitiers
Un écart de prix record entre les poudres de lait

Le marché ne devrait pas se retourner dans les semaines à venir et le premier semestre 2017…

Focus produits
Croissance ralentie des échanges mondiaux

Nombreuses sont les zones d’ombre entourant le marché mondial des produits laitiers cette année…

Produits laitiers
Lait : les prix progressent à travers le monde

Selon FranceAgriMer, le prix standard du lait en France a progressé de 1,9 % en un mois, à 292,…