Aller au contenu principal

« Les filières avicoles vont enfin identifier les lots »

Marie-Pierre Pé, secrétaire générale du Cifog. © © A.-S. L.

Les Marchés Hebdo : En quoi le pacte de prévention contre l’influenza aviaire qui vient d’être signé au ministère de l’Agriculture est fondamental pour la filière foie gras ?

Marie-Pierre Pé : Ce sont 32 signataires qui ont scellé un esprit fédérateur entre les filières volailles de chair et palmipèdes. Tout le monde est d’accord pour dire qu’il va de l’intérêt général de sortir de l’ornière où nous sommes. Les filières avicoles vont enfin identifier les lots, ce qui sera très structurant en plus d’être un outil de gestion sanitaire. Le ministère s’engage aussi à accompagner la professionnalisation des prestataires de services.

LMH : La professionnalisation des prestataires demande quels efforts ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
Œufs calibrés : l’offre dirige les prix

Les cours des œufs calibrés continuaient de progresser vendredi en France, tout comme ceux des…

Volailles
Quatre offres de reprise de Tilly-Sabco

Trois nouvelles offres de reprise de l’industriel breton de la volaille Tilly-Sabco ont été…

Volailles
Le Danemark pointe la surconsommation d’antibiotiques dans le Sud

« L’UE doit se préoccuper de la consommation croissante d’antibiotiques – particulièrement…