Aller au contenu principal

L’élevage se met en marche pour répondre aux attentes sociétales

© Annick Conté

Progresser dans la direction des demandes sociétales et le faire savoir préoccupe les interprofessions des filières lait, viande, volaille ou œuf. Il s’agit de devancer collectivement des metteurs en marché particuliers prêts à s’emparer d’un argument de vente. Ainsi, l’interprofession laitière a inscrit l’environnement et le bien-être des animaux parmi ses axes d’amélioration continue du Plan de filière laitière. Cela signifie, selon la directrice générale du Centre national interprofessionnel de l’économie laitière, Caroline Le Poultier, que le bien-être du troupeau laitier ne doit pas servir à la segmentation du marché.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers, Bio
La Bretagne se convertit au lait bio, un peu moins à la viande bio

L’année 2016 aura été particulièrement atypique en matière de conversions ou d’installations en…

Dossiers
Des innovations responsables

Plusieurs des innovations qui seront mises en avant sur le salon Space contribuent à l’…

Dossiers
Le Paquet Lait dessine la future Pac

Les conclusions du rapport sur le Paquet Lait affirment que les mesures mises…

Viandes
Procès emblématique autour de l’abattoir du Vigan

Trois employés de l’abattoir certifié bio du Vigan (Gard) comparaissent à Alès jeudi et vendredi…