Aller au contenu principal

Le charcutier Iller en redressement

La charcuterie Iller bénéficie depuis le 1er juin d’une procédure de redressement judiciaire décidée par le tribunal de grande instance de Saverne. L’entreprise était dans la même situation en juin 2013 quand elle a été reprise par le groupe Bazin basé à Breuches-les-Luxeuil en Haute-Saône. La hausse des cours du porc et la baisse tendancielle de la consommation de charcuterie sont les raisons avancées pour expliquer ce nouveau coup de mou. En quatre ans, le groupe Bazin (122 M€ de CA 2016) a investi 3,5 M€ sur le site Iller d’Altorf tout en repensant la stratégie marketing de la marque. L’heure est maintenant au redéploiement de l’activité et à la restructuration d’une unité qui emploie 177 personnes et qui a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 28,9 M€.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Euralis s’organise pour renforcer sa compétitivité

Euralis a clôturé fin août 2016 un exercice difficile « marqué par des évènements…

Charcuterie-Traiteur
Financière Turenne Lafayette soupçonné de maquiller ses comptes

Le groupe Financière Turenne Lafayette a informé les services de l’Etat de la découverte de…

Charcuterie-Traiteur
L'État prête 70 M€ à la maison-mère de William Saurin

Le gouvernement va mettre à disposition 70 millions d'euros de prêt pour tenir à flot le groupe…

Charcuterie-Traiteur
17 banques vont participer au sauvetage de Financière Turenne Lafayette

À l’occasion de la visite de l’usine William Saurin à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) hier,…