Aller au contenu principal

Le canadien Hylife investit pour conquérir le Japon et la Chine

Hylife, deuxième intégrateur et quatrième abatteur du Canada avec 1,7 million de porcs abattus en 2017, a investi plus de 80 millions d’euros pour agrandir son site d’abattage-découpe et construire deux sites d’engraissement dans la province de Manitoba, rapporte l’Ifip dans son baromètre mensuel citant Pig Progress. La production de ces nouvelles installations devrait démarrer au printemps 2018 pour un objectif de 2 millions de têtes par an. Un accroissement de la production qui vise à accompagner le développement de ses ventes au Japon et de renforcer sa présence en Chine. Depuis quelques mois, le groupe vend ses marchandises directement au consommateur chinois via le site JD.com. 


En relation

Viandes
La chine devient le 1er client du porc espagnol

Pour la première fois, la Chine est devenue le premier marché à l’exportation de produits carnés…

Viandes
Guillaume Roué se félicite de l’accord de libre-échange UE-Japon

« Avec le Jefta (accord de libre-échange UE-Japon), la France et l’Europe…

Viandes
L'Argentine va importer à nouveau du porc américain

Washington a annoncé jeudi 17 août la fin de l'embargo sur le porc à…

Viandes
Porc : des importations chinoises stables… a priori

Découpe : Le département américain de l’agriculture estime que les besoins de…