Aller au contenu principal

Le bisphénol A reconnu perturbateur endocrinien par l’Echa

Le comité des Etats membres de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de reconnaître le bisphénol A (BPA) comme substance extrêmement préoccupante dans le cadre du règlement européen Reach, au titre de ses propriétés « perturbateur endocrinien » pour la santé humaine, informe ce jour l’Anses. Une décision faisant suite à la proposition émise par l’agence française en février 2017. Cette décision aura pour conséquence une obligation pour l’industrie de notifier à l’ECHA la présence de la substance dans les articles fabriqués ou importés et d’informer l’acquéreur d’un article de la présence de BPA.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Perturbateurs endocriniens : le gouvernement veut accélérer les mesures

Les États membres de l’Union européenne ont adopté, mardi 4 juillet 2017, les critères de…

Réglementation
Bruxelles s’attaque aux hydrocarbures d’huiles minérales

Les filières alimentaires des pays membres sont appelées à recueillir des…

Alimentation animale-céréales
Deux bacilles de DSM autorisés en élevage

La Commission a accepté l’introduction dans les aliments et eau d’abreuvement pour animaux d’…

Autres filières
L'UE va renforcer son système de contrôle des denrées alimentaires

L'Union européenne va nettement renforcer son système de contrôle sanitaire des denrées…