Aller au contenu principal

L’avenir des sociétés de Financière Turenne Lafayette se dessine

Près de six mois après le décès de Monique Piffaut, propriétaire du groupe Financière Turenne Lafayette, les scénarios sur l’avenir de Madrange, Garbit, William Saurin et les autres entités du groupe se dessinent. Point à date sur les futurs repreneurs.

Le 29 mai prochain, le tribunal de commerce de Paris devrait se prononcer sur l’avenir des différentes entités du groupe Financière Turenne Lafayette. Car, comme les salariés le redoutaient depuis la mort de Monique Piffaut, unique actionnaire, le 30 novembre dernier, et l’annonce des comptes truqués quelques jours après, le groupe va bel et bien être vendu par appartements.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le sort de Financière Turenne Lafayette bientôt réglé

Ce lundi 29 mai à 14h30 le tribunal de commerce de Paris doit examiner la reprise des activités…

Charcuterie-Traiteur
Agrial projette de reprendre Brient

Le groupe coopératif normand Agrial a annoncé hier son projet d’acquisition de l’entreprise de…

Charcuterie-Traiteur
Pomona étend Saveurs d’Antoine avec Distri Salaisons

Pomona renforce encore sa branche boucher-charcutier-traiteur, Saveurs d’Antoine, en reprenant…

Charcuterie-Traiteur
Euralis acquiert le salaisonnier ardéchois Teyssier

Le groupe coopératif du sud-ouest Euralis annonce ce jour l’acquisition de l’entreprise Teyssier…