Aller au contenu principal

L’aquaculture française doit consolider son succès

Première production française, la truite, avec 38 000 tonnes annuelles. © Cipa

La raréfaction de la ressource halieutique stimule le marché mondial du poisson d’élevage, qui connaît des progressions record ces dernières années et représente aujourd’hui 76,6 millions de tonnes, dont 60 % sont fournies par la Chine. En France aussi, le dynamisme gagne la filière. « Nous sommes sur des tendances de consommation en progression, à la fois en volume et en valeur. Par exemple, pour la truite, première production française avec 38 000 tonnes, on comptait 15 % de consommateurs de truites fraîches en 2012, et 20 % en 2016. Et pour la truite fumée, c’était 20 % de consommateurs en 2012 et 33 % en 2016 », se réjouit Marine Levadoux, directrice du Comité interprofessionnel des produits de l’aquaculture (Cipa).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits de la mer
L’aquaculture dans le viseur de l’ONG Bloom

Avec deux universitaires canadiens, l’ONG Bloom vient de publier un rapport ce mardi intitulé…

Produits de la mer
Le Chili s’attend à une production record de saumon en 2018

La production chilienne de saumon pourrait atteindre 600 000 tonnes en 2018,…

Autres filières
La ferme de Labège mise sur l’aquaponie

C’est « le fruit de dix ans de réflexion », sourit Anthony Cassan.

Produits de la mer
La production aquacole croît parallèlement à la baisse de la pêche

« Les débarquements de poissons pêchés dans les pays de l’OCDE sont (en…