Aller au contenu principal

L’aquaculture dans le viseur de l’ONG Bloom

Bloom dénonce l'utilisation de poissons comestibles pour l'aquaculture © DR

Avec deux universitaires canadiens, l’ONG Bloom vient de publier un rapport ce mardi intitulé « Le côté obscur de l’aquaculture ». L’organisme y dénonce la transformation de poissons comestibles en farine pour l’aquaculture. « 90% des poissons réduits en farine et en huile sont parfaitement comestibles », souligne ce rapport. « Au lieu de contribuer à la sécurité alimentaire, en particulier dans les pays en voie de développement », ces poissons sont utilisés entre autres "pour élever des saumons pour les pays développés », est-il écrit.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits de la mer
Le Chili s’attend à une production record de saumon en 2018

La production chilienne de saumon pourrait atteindre 600 000 tonnes en 2018,…

Autres filières
La ferme de Labège mise sur l’aquaponie

C’est « le fruit de dix ans de réflexion », sourit Anthony Cassan.

Focus produits
L’aquaculture française doit consolider son succès

La raréfaction de la ressource halieutique stimule le marché mondial du poisson d’élevage, qui…

Produits de la mer
La production aquacole croît parallèlement à la baisse de la pêche

« Les débarquements de poissons pêchés dans les pays de l’OCDE sont (en…