Aller au contenu principal

La volaille de LDC renforce ses positions en RHD et dans l’industrie

Intérieur de l’usine Robichon où se produisent des viandes prêtes à l’emploi chez les assembleurs de la RHD. © DR

Le pôle Volaille France de LDC a réalisé 677,3 millions d’euros (hors amont) de chiffre d’affaires consolidé au cours des trois mois de septembre, octobre et novembre de 2017. C’est 6,1 % de plus qu’en 2016, pour des volumes en progression de 4,9 %. Sans compter les ventes de Lionor, intégré en mars 2017, la croissance est de 4,6 % en valeur et de 3,1 % en volume. Ce troisième trimestre de l’exercice 2017-2018 « est resté bien orienté avec en particulier un renforcement des positions sur les circuits de la restauration hors domicile et des clients industriels », est-il commenté dans le communiqué diffusé vendredi. Du côté des GMS, la contribution des produits élaborés cuits à la croissance est signalée.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Surgelés
Ajinomoto négocie l’acquisition de Labeyrie Traiteur Surgelés

L’industriel japonais Ajinomoto a décidé d’acquérir Labeyrie Traiteur Surgelés (LTS), filiale du…

Charcuterie-Traiteur
Les Canards d’Auzan arrivent chez Jean Larnaudie

Le site de Castelnau-d’Auzan (Gers), où le groupement Les Mousquetaires produit des foies gras,…

Surgelés
Ajinomoto implante les classiques japonais en GMS

Les gyozas, yakitoris et karaages – raviolis, brochettes et beignets japonais – se partageront…

Charcuterie-Traiteur
Saint Jean se pose en spécialiste de la pâte fraîche

Leader incontesté des ravioles et numéro un des pâtes fraîches biologiques, premier acheteur…