Aller au contenu principal

La situation de Doux « est extrêmement préoccupante » 

Siège de l'entreprise de volaille Doux à Chateaulin. © P.L.

Le volailler Doux, dans le giron du groupe Terrena depuis un an, vit à nouveau des heures difficiles et sa « situation est extrêmement préoccupante », a mis en garde jeudi 15 juin la fédération FGTA-FO, premier syndicat de la grande distribution. « La situation du groupe Doux est extrêmement préoccupante avec d'énormes pertes financières annoncées », affirme la fédération dans un communiqué, pointant du doigt la grippe aviaire et la concurrence brésilienne. Interrogé par l’AFP sur ces inquiétudes, le groupe Terrena s'est dit confiant dans l'avenir du volailler, tout en reconnaissant que la situation du marché était « déprimée ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
Multilap cesse son activité aux Herbiers

Multilap (groupe ALPM Alliance Loeul et Piriot Multilap) a fermé en décembre dernier son site…

Volailles
Doux : offre de l’ukrainien MHP, crainte de liquidation judiciaire   

Les syndicats du volailler Doux, qui emploie 1200 salariés, ont fait part de leur inquiétude…

Volailles
Doux : l'Etat soutiendra un projet crédible

Edouard Philippe a affirmé mercredi que « l'Etat sera au soutien » du volailler Doux,…

Volailles
Le volailler Doux s’engage vers une liquidation

Le groupe Doux, en discussion avec l'Ukrainien MHP, compte se placer en liquidation judiciaire…