Aller au contenu principal

La situation de Doux « est extrêmement préoccupante » 

Siège de l'entreprise de volaille Doux à Chateaulin. © P.L.

Le volailler Doux, dans le giron du groupe Terrena depuis un an, vit à nouveau des heures difficiles et sa « situation est extrêmement préoccupante », a mis en garde jeudi 15 juin la fédération FGTA-FO, premier syndicat de la grande distribution. « La situation du groupe Doux est extrêmement préoccupante avec d'énormes pertes financières annoncées », affirme la fédération dans un communiqué, pointant du doigt la grippe aviaire et la concurrence brésilienne. Interrogé par l’AFP sur ces inquiétudes, le groupe Terrena s'est dit confiant dans l'avenir du volailler, tout en reconnaissant que la situation du marché était « déprimée ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Volailles
Le CNPO vise 50% de poules en alternatif d’ici 2022

« D’ici 2022, la filière française des œufs s’engage à atteindre 50% de poules pondeuses en…

Volailles
L’organisation de producteurs de volailles de Loué reconnue bio

Bien que produisant depuis 1995 des volailles certifiées bios IGP de Loué, la société…

Volailles
Cargill et Jollibee construisent une usine aux Philippines

Cargill et Jollibee Foods Corp.