Aller au contenu principal

La Sirepp a une expérience de plusieurs années

Le prix à l'éleveur dépend du prix de l'aliment et du MPB. © Claudine Gérard

Il ne fait pas de doute pour Thierry Thenoz, producteur de porcs et président de la Sica régionale des producteurs de porcs (Sirepp), que son groupement est précurseur en matière de contractualisation. « Notre originalité a été il y a sept ans d’avoir mis autour de notre table les producteurs d’aliments et un groupe d’abattage », dit-il. Même si le plus important à ses yeux a été « d’avoir créé un espace de dialogue », l’accord de prix dit « tunnel », qui lie les trois échelons devrait, selon lui, faire école.

Annuellement, environ 200 000 porcs sont livrés sous contrat

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Cooperl réagit à l’article de Ouest France

Patrice Drillet, président de la Cooperl, s’est dit très étonné et meurtri au…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Accord Axéréal Elevage-Capel pour offrir porc et œuf label et bios

A l’occasion du Sommet de l’Elevage, Axéréal Elevage et la coopérative Capel ont signé un accord…

Charcuterie-Traiteur
Lidl réitère son engagement avec les éleveurs de porc Opale

Lidl France annonce avoir renouvelé son engagement avec les 150 éleveurs de…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Porc : Aveltis et Prestor valident leur projet de fusion

Les Conseils d’administration d’Aveltis et Prestor, réunis hier, ont annoncé leur projet de…