Aller au contenu principal

La RHD réceptive au poulet français

Pour Yann Brice, directeur général du Comité interprofessionnel du poulet de chair (CIPC), « les efforts de reconquête de la restauration hors domicile (RHD, ndlr) commencent à se faire sentir, on l’entend sur le marché ». Un ressenti que quelques données semblent vouloir confirmer. Si les chiffres du CIPC font état d’une baisse des mises en place de 7,3 % en janvier 2018 par rapport à janvier 2017, cela ne concerne que les poulets standard et certifiés et masquerait la croissance des mises en place pour le poulet lourd, adapté au marché de la RHD et pour lequel « l’intérêt s’accroîtrait », estime Yann Brice. La filière étant en flux tiré, cela laisse à penser que la restauration est de plus en plus réceptive à réintégrer l’origine France dans ses menus.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : consommation décevante en octobre

Volaille : Le mois d’octobre n’a pas été porteur pour les viandes et…

Aviculture
Baisse chronique de la production

Alors que les ventes de lapin sont jugées décevantes par les opérateurs, la…

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…

Aviculture
Volaille : net rebond de la consommation apparente

Volaille : Calculée par bilan, la consommation française de volaille a…