Aller au contenu principal

La restauration demande le maintien des GEM

Dans deux lettres distinctes, les acteurs de la restauration collective interpellent le Président de la République et le ministre de l’Economie sur la suppression des Groupes d’Etudes des Marchés (GEM) et demandent le maintien de « ce lieu de concertation ». Les GEM sont pilotés par le ministère de l’Economie afin d’élaborer des recommandations techniques ou des guides destinés à faciliter la passation des marchés publics. D’une part, l’AFDN, Agores, Sners, Aji, Cena et Vici font l’écho d’une réunion du GEM-RCN (Groupes d’études des marchés-restauration collective nutrition) qui s’est tenu le 6 juin dernier au cours de laquelle les acteurs présents ont souhaité le maintien de cet espace de discussion.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Les composés néoformés suivis par la DGCCRF

La DGCCRF vient de publier les résultats d’une enquête menée en 2016 sur la formation de…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
L'objectif de 50% de bio dans les cantines sera dans la loi

L'objectif de passer à 50% de produits bio et locaux dans la restauration…

Témoignages, Bio
#Ega : les élus rejettent l’article 10 du projet de loi

Le conseil national d’évaluation des normes (Cnen) a donné un avis défavorable le 11 janvier sur…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Ega : les élus rejettent le projet de loi

Le conseil national d’évaluation des normes (Cnen) a donné un avis défavorable le 11 janvier sur…