Aller au contenu principal

La Fnil demande à Bruxelles d’écouler les stocks de poudre

Alors que la cotation de poudre de lait écrémé vient de passer en-dessous de 1300 €/tonne, en baisse de plus de 400 €/tonne en un an, la Fédération nationale de l’industrie laitière (Fnil) « demande instamment à la Commission européenne de tout mettre en œuvre pour écouler le stock public de poudre de lait écrémé dans les délais les plus rapides possibles », selon un communiqué. Et ce « tout en s’assurant que cet écoulement ne perturbe pas les marchés existants », poursuit la fédération. Selon la fédération d’industrie, l’accumulation de 370 000 tonnes de stocks à l’intervention publique est « la cause de cette dégradation des marchés laitiers ». 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
L’Union européenne : premier exportateur de fromage

Selon la Commission, l’Union européenne confirme sa place de premier exportateur mondial de…

Produits laitiers
L’Europe perd des parts de marchés vers la Chine

Le marché chinois continue de se reprendre, confortant le géant asiatique dans sa place de…

Produits laitiers
Vers un recul du cheptel laitier européen en 2017

Le cheptel européen pourrait reculer de 340 000 têtes, à 23,2 millions de vaches laitières en…

Produits laitiers
Fromages : début d’année dynamique

L’Union européenne est le premier exportateur mondial de fromage.