Aller au contenu principal

La FGA-CFDT préconise des représentants de proximité

Éric Pommageot, secréaitre national de la FGA-CFDT. © DR

« Nous préconisons que le CSE (comité social et économique, ndlr), fusion des trois instances représentatives élues du personnel, ait des antennes dans chaque unité de production agroalimentaire ; que ce responsable de proximité soit compétent dans la santé au travail et qu’il ait les moyens d’exercer sa fonction », informe Éric Pommageot, secrétaire national de la FGA-CFDT, chargé de l’activité revendicative, de la qualité de vie au travail et des conditions de travail. « Les moyens donnés aux élus devront être bien négociés au préalable », souligne-t-il, donnant l’exemple d’élus des actuels CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) ne disposant pas d’heures de délégation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Un besoin de compétences avant tout

Les secteurs agricoles et alimentaires ne manquent pas d’outils juridiques de gestion du…

Les acteurs de l'agroalimentaire
1er salon Studyrama des formations en agroalimentaire et environnement

Le groupe Studyrama, spécialiste de l’orientation professionnelle, en…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Gaspillage : le PAM-France souhaite que la loi française devienne européenne

Le Programme alimentaire mondial, agence humanitaire de l'Onu qui lutte contre la faim dans le…

Dossiers
Un accord de rattrapage des heures chez Labeyrie

Dans l’atelier de transformation de foies gras Labeyrie à Came (Pyrénées-Atlantiques), a été…