Aller au contenu principal

La dépollution de l’abattoir AIM sera payée par l'Etat

Après avoir été repris par les salariés en 2015, l'abattoir AIM a fermé début juillet. © DR

L’État a accepté de payer la dépollution de l’abattoir AIM de Saint-Cécile, dans la Manche, selon la préfecture. Ce dernier a fermé début juillet après avoir été repris par les salariés en 2015. « Notre but est de sécuriser le site et de préserver le plus d’actifs possible pour qu’ils aillent vers les salariés » sous forme d’indemnités, a expliqué à l’AFP Fabrice Rosay, secrétaire général de la préfecture de la Manche. « Il revient légalement au dernier exploitant de dépolluer le site, mais il existe une procédure qui permet à l’État de financer cette opération, évaluée à environ 130 000 euros », poursuit-il.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viandes blanches : la France en quête de nouveaux débouchés

« Les pouvoirs publics français sont mobilisés pour maintenir ou ouvrir…

Viandes
Mercosur : la France va s'opposer à la proposition de Bruxelles 

La France s'opposera à la proposition de la Commission européenne d'accepter…

Viandes
La filière bovine veut une renégociation du Ceta

Pour les professionnels français de la filière viande bovine, seule une « …

Les acteurs de l'agroalimentaire
Concurrence en Martinique : l’Amiv s’engage auprès du gendarme français

L’Autorité de la concurrence à l’attention des tiers potentiellement…