Aller au contenu principal

La coopérative Arterris poursuit sa mue en groupe agroalimentaire

« Construire un nouveau modèle économique, adossé à la demande des consommateurs. » En présentant ses perspectives de résultats pour son exercice en cours, Arterris a confirmé jeudi 18 janvier 2018 sa mutation. Le groupe coopératif du sud de la France, qui fédère plus de 25 000 agriculteurs, repose désormais sur trois activités : agriculture, agroalimentaire et distribution. « Nous allons vers l’aval pour tenter de capter le maximum de valeur et la redistribuer à nos producteurs », détaille son président, Régis Serres. Car en amont, « le contexte agricole est très compliqué, rappelle l’agriculteur du Lauragais, la tendance est toujours à la baisse sur les marchés, nos producteurs ne font plus de trésorerie, les aides de la Pac chutent… ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
2017, année difficile pour le groupe Terrena

Sans surprise le groupe coopératif Terrena a annoncé hier des résultats annuels dégradés pour…

Charcuterie-Traiteur
Lur Berri poursuit son développement

Le groupe coopératif investit dans de nouveaux ateliers de canards gras, chez…

Autres filières
L'OMC donne raison aux USA face à l'Indonésie

Un panel de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s'est prononcé jeudi en faveur des Etats-…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Le groupe Cavac résiste grâce à sa polyvalence

Les résultats de la coopérative vendéenne sur l’exercice 2015-2016 sont en…