Aller au contenu principal

La baisse des cours ralentit à l’industrie

© CNPO

Industrie : La semaine a été synonyme de ralentissement de la baisse des cours des œufs tout venant destinés à l’industrie. Si certaines entreprises d’ovoproduits présentaient encore peu de besoins, faute d’activité plus soutenue en aval, d’autres se montraient plus intéressées, commençant à juger les prix un peu plus raisonnables au regard de leur capacité de revalorisation. Dans le même temps, les disponibilités se sont révélées plutôt mesurées. A la quasi absence d’œufs de fin de ponte s’ajoutaient des volumes limités d’œufs calibrés ou tout venant initialement destinés au conditionnement, les vendeurs préférant réaliser d’importantes concessions sur le marché de la consommation plutôt que de se tourner vers l’industrie, toujours moins rémunératrice.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…