Aller au contenu principal

Jambon sec : retournement de tendance depuis janvier

Les achats de jambons crus et secs par les ménages français ont reculé de 5,6 % en cumul annuel se terminant le 8 juillet par rapport à la même période un an plus tôt, selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel. Un repli bien plus fort que le jambon cuit (-2,1 %), dont l’image écornée continue de réduire l’attrait. Ce moindre engouement pour le jambon cru et sec semble vouloir sonner l’heure d’un retour à la normale après une année 2017 des plus porteuses, avec des volumes achetés en hausse de 3 %, selon l’Institut du porc (Ifip), dont +5 % en libre-service.

Ce regain d’intérêt en 2017 a surtout profité aux jambons européens, à commencer par le Serrano qui s’est accaparé 18,5 % de parts de marché (pdm) selon Nielsen relayées par l’Ifip, soit 0,6 point de plus qu’en 2016. Les jambons italiens (hors Parme et San Daniele) ont également su tirer leur épingle du jeu avec une pdm de 8 % en hausse de 0,2 point. Avec 11 % de pdm, le jambon de Bayonne est la première appellation française au classement, mais a du mal à convaincre (-0,1 point).


En relation

Viandes
Jambon cuit : une année 2016 à oublier

Découpe : Depuis fin 2016, le jambon cuit est dans la tourmente, du fait d’un…

Viandes
Charcuterie : besoin de hausse de prix mais déclin des achats

Découpe : La consommation française de charcuterie confirme son déclin.

Viandes
Les Français plébiscitent le jambon cru européen

Si le jambon cuit est à la peine sur le marché français, le jambon cru profite d’un regain d’…

Viandes
Porc : rebond des ventes de saucisson et de saucisse sèche

Découpe : Selon les relevés Iri, les ventes de jambon cuit et d’épaule en hyper…