Aller au contenu principal

Influenza: le Cifog demande des mesures plus radicales

L'interprofession propose que l'élevage en bande unique soit la règle en cas de risque élevé de contamination par l'avifaune. © Pascal Le Douarin

Afin de couper court à la progression du virus H5N8 dans l’élevage de canard du Sud-Ouest, les professionnels du foie gras veulent « passer à une étape plus offensive de dépeuplement ». Le conseil d’administration du Cifog a souhaité hier à Bordeaux que la zone géographique d’abattage soit élargie « dans les zones non encore stabilisées", une nécessité selon l’interprofession qui se voit affronter « l’un des virus aviaires les plus virulents de l’histoire de la filière ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
De nouvelles mesures recherchées pour endiguer l’influenza aviaire

Selon l’Itavi (institut technique de l’aviculture), la propagation du virus aviaire hautement…

Volailles
H5N8: « On étudie les moyens de contenir le virus »

Les Marchés Hebdo : Le virus H5N8, particulièrement virulent, nécessite-t-…

Volailles
Filière foie gras : « il faut professionnaliser »

Les Marchés Hebdo : Le transport des canards dans la filière foie gras est…

Dossiers
Influenza aviaire : « On pense très sérieusement à un système d’alerte rapide »

Les Marchés Hebdo : Une nouvelle influenza aviaire, particulièrement…