Aller au contenu principal

Une « vraie vision économique » espérée

Pascal Viné, délégué général de Coop de France. © DR

Coop de France est convaincu que la question centrale de la rémunération des producteurs passe par quatre enjeux fondamentaux, « essentiels à l’équilibre du tout ». Il s’agit des marchés (consommation durable et export), de la triple performance et la compétitivité (allégement des charges et des normes, plan d’investissement), la gestion des risques (réforme de la Pac et fiscalité) et les relations commerciales (réforme de la LME, droit de la concurrence et relations partenariales). « J’espère qu’il y aura une vraie vision économique lors de ces états généraux », indique Pascal Viné, délégué général de Coop de France, « pour mieux répartir la valeur, il faut la créer. Il faut aller la chercher en France mais aussi à l’étranger ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
La répartition de la valeur, priorité des états généraux

Les états généraux de l’alimentation débuteront « début juillet », sous le pilotage du…

Dossiers
États généraux de l’alimentation : ambitions et mode d’emploi

« Les états généraux de l’alimentation reverront le partage de la valeur dans le modèle…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux de l'alimentation : Ce qu'il faut savoir

A deux jours du lancement officiel, le ministère de l’Agriculture a réuni la presse ce…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#EGAlim : Les présidents des ateliers ont été dévoilés

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a dévoilé ce jeudi 3 août la liste des noms…