Aller au contenu principal

Œuf : seul le conditionnement anime le marché

© Les Marchés

Calibré : Jeudi, seuls les centres de conditionnement dynamisaient le marché français. Leurs besoins restaient soutenus, voire s’avéraient plus importants que prévus. Malgré l’accalmie de la demande industrielle, l’offre peinait à couvrir tous les besoins et les prix continuaient de grimper. Un mouvement qui pourrait amener rapidement à un paradoxe ; celui de porter les prix de l’œuf tout venant au-dessus de ceux du calibré. Car sur ce marché, l’heure était plutôt à un équilibre offre/demande et au maintien aisé des tarifs, entre d’une part des disponibilités mesurées et, d’autre part, des grossistes et des détaillants dont la prudence face au prix ne se démentait pas.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…