Aller au contenu principal

Nouvelle baisse des cours sur un marché qui s’alourdit

Période du 5 au 12 décembre. Sous le poids des volumes mondiaux et d’une demande intérieure limitée, les cours des céréales, et notamment du blé tendre, ont de nouveau reculé sur la semaine. Les prix du blé états-uniens ont atteint leur plus bas niveau depuis le début de la campagne sur le marché à terme de Chicago, entraînant dans leur sillage les cours des productions françaises. Ces dernières semblent afficher un niveau plancher, le marché physique résistant un peu mieux qu’Euronext. Sur l’intérieur du territoire français, déjà bien couverts et n’ayant pas de raisons de craindre une hausse des cours à court terme, les industriels (de la meunerie comme de la nutrition animale) ne se bousculent pas pour acheter des volumes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Alimentation animale-céréales
Grandes cultures : la production de maïs encore abaissée

Les dernières estimations de production céréalière sur l’état des cultures au 1er

Focus produits
La Bolivie teste une AOC pour son quinoa

Le deuxième exportateur mondial de quinoa veut généraliser la certification…

Focus produits
Le plan de relance menacé par la mauvaise récolte ?

FranceAgriMer a présenté à son conseil spécialisé en céréales, le 10 novembre…

Alimentation animale-céréales
FranceAgriMer : encore moins de blé et de maïs

Le conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer, réuni hier, a encore revu en baisse la maigre…